LES ARTISTES ACCUEILLIS

Cinéastes accueillis par le passé

HAMED ZOLFAGHARI

Réalisateur iranien, accueilli en résidence pour le montage et la postproduction d’un long-métrage documentaire, Castle, les yeux du désert, produit par Marie Balducchi, Agat Films et Cie.

Atelier des Récollets de la Direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris 1er semestre 2019

KEYWAN KARIMI 

Résidence IF  janvier – décembre 2018

CIA janvier – juin 2019

Né en 1985, Keywan Karimi est un cinéaste iranien d’origine Kurde à la voix novatrice. Ses court-métrages Broken Borderet The adventures of a married couple ont été récompensés dans plusieurs festivals internationaux. Son documentaire Writing on the Citylui a valu en octobre 2015 une condamnation à six ans de prison -réduite en appel à un an – et 223 coups de fouet pour « offense au sacré ». Avant son incarcération, il a tourné clandestinement son premier long-métrage de fiction, Drum, présenté en avant-première à la Semaine de la critique du Festival de Venise 2016. Incarcéré le 23 novembre 2016, il a bénéficié d’une grâce collective fin avril 2017.  Il est toujours sous la menace d’une peine de prison avec sursis et doit faire attention à ce qu’il fait, dit et filme mais il est aujourd’hui libre et UDM l’accueille depuis janvier 2018  pour 6 mois dans le cadre du programme d’artistes en résidence de l’Institut Français. 

Il n’a pas souhaité demander l’asile en France, car il ambitionne de continuer à tourner ses films en Iran, fut-ce clandestinement, mais a demandé une prolongation de séjour pour développer deux projets de long-métrage, une fiction et un documentaire. UDM21 a obtenu pour lui une bourse d’ APF ( Artists Protection Fund ) et un titre de séjour « compétences et talents ».

PROJETS

LES PERDUS, long métrage de fiction

Dans la banlieue sud de Téhéran, entre deux voies ferrées où le tonnerre des trains retentit chaque soir, un homme à tout faire de 60 ans et sa femme essaient de surmonter le suicide de leur fils unique de 23 ans, qui n’a laissé derrière lui rien d’autre qu’un chat errant. 

Keywan Karimi a écrit la première version du scénario avec l’écrivain franco-iranien Mansour Teifuri. Nous cherchons avec lui un producteur français

RESISTANCE IS LIFE, long métrage documentaire

Le cancer de la mère de Keywan a été diagnostiqué alors qu’il attendait son proçès et sa condamnation. Ils ont décidé de filmer leur vie quotidienne, la thérapie de sa mère, son attente de la mise en application de l’ordonnance, le temps de l’hôpital et le temps du tribunal. Et aussi leur solitude puisque ils ont été tous deux rejetés par leur entourage. L’idée est de relier leurs deux maladies, physique et sociale. En effet  on croit encore en Iran de manière superstitieuse que le cancer est une maladie contagieuse, et la plupart des gens ont peur de s’approcher d’un prisonnier politique.

DIFFUSION

Nous mettons aussi à profit la résidence pour présenter ses oeuvres en sa présence :

WRITING ON THE CITY Le 14 mai à Cité Internationale des Arts, Soirée avec les partenaires – Et deux séances commerciales, le 26 mars au Chaplin et le  31 mai au Reflet Médicis

DRUM Le 19 février au Cinéma des Cinéastes, Soirée d’accueil de l’ARP – Suivie de deux séances commerciales au Saint André des Arts les 28 février et 6 mars

Marina Golbahari

Actrice afghane, elle est née le 10 mars 1992 à Kaboul. Elle est devenue mondialement célèbre grâce au rôle-titre d’Osama (Siddiq Barmak, 2003) où elle incarne une adolescente qui, sous la férule des talibans, se fait passer pour un garçon pour subvenir aux besoins de sa famille. Le film remporta le Golden Globe du meilleur film étranger et depuis Marina a enchaîné les tournages en Afghanistan, avant d’être contrainte de fuir son pays fin 2015.
Son CV complet

Noorullah Azizi

Il est né le 30 mars 1988 à Kaboul. Après une enfance en exil au Pakistan, où sa famille avait fui les Talibans, il enchaîne les petits métiers avant de devenir un acteur de séries populaires. Repéré par Awaz Productions, une société de production afghane novatrice, il y travaille de 2009 à 2015 comme acteur, scénariste et réalisateur avant d’être contraint de fuir son pays en 2015. Son CV complet

Tous deux sont réfugiés politiques en France depuis juin 2016. Le couple a eu une petite fille Sofia, née le 6 janvier 2017 pendant la résidence.

PROJETS

Les deux acteurs ont été invités au Festival de Cannes et au Festival Lumière de Lyon.

Marina a tourné à Calais dans une fiction de la réalisatrice suisse Katia Scarton Kim, Bacha Posh, produite par In Red avec le soutien de Pictanovo et de l’Adami.

Le film préacheté par ARTE est actuellement en postproduction. Le making-of a été présenté au Louxor à l’occasion de la Journée Mondiale du Réfugié le 20 juin 2017.

Noor, après une formation en graphisme, a obtenu un contrat de travail au sein de la société Londonistan.